top of page

Lexifiche vue par Jean-Philippe Orlandini


1) Quelles sont les raisons qui vous ont incité à faire du droit ?


Le droit offre de nombreuses clés de compréhension du monde actuel, que ce soit d’un point de vue politique ou encore économique. Sa rigueur, mais aussi, à l’inverse, la souplesse et l’inventivité que permettent la matière ont su combler ma nature curieuse.


2) À partir de quand vous êtes-vous projeté dans votre profession actuelle ? Pourquoi avez-vous choisi cette orientation ?


N’étant pas encore fixé professionnellement, j’ai tout de même envisagé l’enseignement et la recherche dès la fin de ma licence.


3) Pouvez-vous nous expliquer votre parcours en quelques mots, vos domaines de prédilection ?


À la suite d’un bac Littéraire, j’ai fait une licence d’anglais car je souhaitais être professeur d’anglais. Fort de ces premières années à l’université, j’ai réalisé que ce domaine ne correspondait pas à mes attentes. Sur de nombreux conseils du corps enseignant, je me suis inscrit en première année de droit à l’Université Champollion d’Albi. J’y ai obtenu ma licence ainsi qu’un master 1 en droit public qui m’ont permis de poursuivre en Master 2 droit public des affaires à l’Université Toulouse 1 Capitole. Mon parcours est donc résolument tourné vers le droit public. Néanmoins, il ne l’est pas exclusivement car j’ai toujours souhaité concilier l’ensemble des perspectives et des matières, y compris celles du droit privé. Le choix de réaliser d’une thèse consacrée au droit des biens publics le confirme clairement.