Parcoursup : les modalités d’inscription en fac de droit


Futurs bacheliers, comme vous avez pu le constater, la plate-forme APB sur laquelle les lycéens devaient formuler leurs vœux pour leurs études après le bac a pris fin. Elle a été remplacée par « Parcoursup », un nouveau dispositif dont nous vous livrons les modalités de fonctionnement.

Déjà, pourquoi supprimer l’ancienne plateforme APB ?


Les deux critiques majeures faites à APB depuis 2015, ce sont :

1/ le tirage au sort des candidats pour l’entrée dans certaines filières (en droit notamment),

2/ le nombre de candidats qui se sont retrouvés sans formation.


L’objectif annoncé par la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche Frédérique Vidal est donc d’éviter au maximum de laisser des jeunes sans formation et de mieux orienter les lycéens afin d’avoir un meilleur taux de réussite en première année d’université (actuellement, ce taux est seulement de 30 %).


Quelles sont les modalités de fonctionnement du petit nouveau Parcoursup ?


Plus de tirage au sort, mais une sorte de sélection à l’entrée de certaines filières sélectives ou dites « en tension », c’est-à-dire dans lesquelles il y a énormément de candidats, plus que de places disponibles (médecine, droit, psychologie…).


10 vœux à formuler au lieu de 24 et sans ordre de préférence


Voici le calendrier de Parcoursup :

  • 22 janvier : début de saisie des vœux

  • 13 mars : fin de la saisie des vœux ; ils ne pourront plus être modifiés et aucun ne pourra être ajouté

  • 31 mars : tous les vœux devront être confirmés à cette date (tous ceux qui ne le seront pas ne seront pas pris en compte) ; c’est la phase de finalisation du dossier

  • 22 mai : à partir de cette date commenceront à arriver les réponses à vos vœux

  • 26 juin : les élèves qui n’auront reçu aucune réponse positive se verront proposer des options au plus près de leurs vœux initiaux par la commission d’accès à l’enseignement supérieur

De quoi se compose le dossier ?


Votre dossier comptera :

1/ vos vœux avec l’indication de la formation qui a votre préférence (cette indication ne sera pas transmise aux établissements) ;

2/ l’avis de vos professeurs et du conseil de classe ;

3/ vos notes de première et de terminale ;

4/ ce qui vous motive pour postuler dans les différentes formations indiquées dans vos vœux.


Les modalités pratiques de l’inscription sur Parcoursup


Partie 1 : les renseignements administratifs

1/ Saisie de votre adresse mail (une adresse que vous consultez régulièrement), de votre date de naissance et de votre n° INE (identifiant national élève) qui se compose de 10 chiffres + 1 lettre ou de 9 chiffres + 2 lettres. Où le trouver ? Sur vos bulletins de notes par exemple.

2/ Complétez votre état civil, c’est-à-dire vos nom, prénom(s), nationalité… et votre numéro de portable si vous en possédez un.

3/ Entrez un mot de passe. Notez-le bien. Notez également soigneusement le n° de dossier qui vous est donné parce qu’il ne vous sera fourni qu’à ce moment de votre inscription sur Parcoursup.

4/ Vous aurez à valider votre adresse mail à l’aide du code envoyé par mail par Parcoursup.

5/ Si vous êtes mineurs, il vous faudra aussi remplir les informations concernant vos représentants légaux. Vous pourrez également indiquer l’adresse mail de l’un de vos parents si vous souhaitez qu’il reçoive vos alertes.

6/ Avez-vous droit à une bourse ? Il vous est possible lors de votre inscription d’effectuer une simulation quant à une éventuelle bourse d’études. Vous pourrez aussi faire vos demandes de bourse et de logement auprès du CNOUS (Centre national des œuvres universitaires et scolaires) directement en ligne. Cela vous permettra d’avoir moins de formalités à remplir lorsque vous constituerez votre dossier social étudiant auprès du CROUS.

7/ N’oubliez pas de cocher la case correspondante si vous êtes artiste ou sportif de haut niveau.

8/ Vous aurez ensuite à décrire votre parcours scolaire sur les cinq années passées. Il arrive que ce champ soit pré rempli. Dans ce cas, vous pourrez modifier les informations pré remplies si elles ne sont pas justes.

9/ Renseignez ou vérifiez (si elles sont déjà notées) les informations concernant le type de bac que vous préparez, vos options, votre spécialité…

10/ Sont précisées les informations et conseils propres aux élèves ayant un handicap.

11/ Vous avez aussi la possibilité de demander des formations en apprentissage. Pour cela, il vous faudra fournir un contrat d’apprentissage signé par votre futur employeur.


Partie 2 : Les vœux

1/ Vous pouvez rechercher les différentes formations proposées grâce au moteur de recherche de Parcoursup, en entrant des mots-clés : un domaine (droit, lettres, gestion, éco, psycho…), une spécialité (mathématiques, langues, physique…) ou une académie par exemple. Vous pourrez également cocher des options pour affiner la recherche (« en apprentissage », « pour sportifs de haut niveau », « pour artistes de haut niveau » ou « à distance uniquement »).

2/ Choisissez vos formations après avoir lu les informations sur l’établissement, la formation, les débouchés, les conditions d’accès… Pour les intégrer à vos vœux, cochez la case « J’ai pris connaissance de toutes les informations », puis cliquez sur « Ajouter à la liste de vœux ». Vous aurez par la suite accès à votre liste de vœux (10 maximum, chacun symbolisé par une étoile pleine) et de sous vœux (20 maximum, chacun symbolisé par une étoile vide) ainsi qu’à votre liste de vœux en apprentissage (10 maximum).


Pour en savoir plus : https://www.parcoursup.fr/index.php?desc=comment


Quelles seront les réponses possibles à vos vœux ?


Ces réponses vous seront transmises par mail, via l’appli si vous l’avez téléchargée ou par message accessible sur la plateforme Parcoursup.


Cas de figure n°1 : vous recevez un « oui ». Dans ce cas, pas de problème, votre vœu est validé sans condition. À vous de voir si vous acceptez la formation correspondante ou non. Vous pouvez valider le vœu ou refuser la proposition (une place se libère alors pour un autre élève). Si vous validez, mais que vous êtes en attente d’autres réponses et que vous souhaitez conserver ces vœux en attente, vous devez le spécifier clairement sans quoi ils seront supprimés.


Cas de figure n°2 : vous recevez un « oui si ». Si vous validez ce vœu, vous aurez alors à respecter un parcours personnalisé (par exemple suivre des cours supplémentaires ou un semestre de remise à niveau) pour pouvoir entrer dans la formation souhaitée. Ce « oui si » correspond aux cas où les dossiers ne remplissent pas tous les critères d’entrée dans la licence souhaitée. C’est en particulier ce « oui si » qui vise à réduire le taux d’échec en première année de fac.


Cas de figure n°3 : vous recevez un « en attente ». Vous remplissez les critères d’entrée. Toutefois, il n’y a pas assez de places pour tout le monde et votre dossier a été jugé un peu moins bon que le dossier d’autres candidats. Vous êtes donc en quelque sorte inscrit sur une liste d’attente. Pour que ce vœu soit validé, il faut que des places se libèrent. La difficulté ici est que vous ne saurez pas à quel rang vous êtes sur la liste d’attente…


Cas de figure n°4 : vous recevez malheureusement un « non ». Ce « non » n’est possible que dans les filières sélectives (un BTS par exemple). Dans ce cas, il faudra compter sur vos autres vœux.


Le délai de réponse que vous devrez en principe respecter à réception d’une réponse sera d’une semaine du 22 mai au 26 juin, de trois jours à partir du 26 juin et de 24 heures à partir du 21 août. Si vous recevez un « oui » à deux formations, il vous faudra en choisir une des deux afin de laisser leur chance aux autres élèves. Vous pourrez en revanche conserver vos autres vœux en réserve en attendant d’obtenir une réponse pour ces derniers.


Pourquoi Parcoursup inquiète ?


Pour Bernard Koehret, ingénieur et professeur, responsable de la plate-forme APB, avec ce nouveau système aussi, de nombreux candidats vont se retrouver sans formation. En effet, le problème ne tient pas selon lui au système, mais bien à la réalité de l’enseignement supérieur : en 2017, on comptait 654 000 places pour 808 000 candidats.


Il estime également que la procédure risque d’être plus lente, étant donné qu’elle impliquera un choix en continu pour les élèves. Ces derniers recevront les réponses au fur et à mesure et devront y répondre très rapidement. Toutefois, Bernard Koehret considère que les lycéens ne sont pas aussi réactifs et que pour cette raison les délais indiqués risquent de ne pas être respectés. En outre, il considère que cela ajoutera du stress alors que les lycéens seront en pleine période d’examen (les réponses arrivant à partir du mois de mai).

Certains craignent aussi un surcroît conséquent de travail pour les enseignants de lycée (qui devront valider les vœux de leurs élèves) et pour les universités (qui devront faire le tri entre tous les dossiers, parmi les 2 à 2,5 millions de vœux reçus, la fameuse sélection dont nous parlions plus haut).


Et pour entrer en fac de droit, direz-vous ?


Même principe, si vous souhaitez vous orienter vers une fac de droit, il vous faudra l’indiquer parmi vos vœux. Il sera même possible, afin de multiplier vos chances d’y entrer, de formuler des sous vœux, c’est-à-dire d’indiquer « faculté de droit » de votre secteur en vœu et d’autres facultés de droit en sous vœux.


Alors tous à vos claviers !

Featured Posts
Recent Posts
Archive
Search By Tags
Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

 

© Lexifiche, édité par Enrick B. Editions