top of page

La justice prédictive, justice du futur ou réalité ?


La justice prédictive consiste à compulser, trier et recouper les multiples données inhérentes à une affaire en justice (jurisprudence, textes de lois, lieu de l'instance, précédentes décisions du juge qui aura à statuer, montant des indemnités déjà accordées...).

Comment cette justice prédictive peut-elle être utile aux professionnels du droit ?

Elle permettrait aux juristes d'entreprise d'élaborer une stratégie contentieuse pour leur entreprise, c'est-à-dire d’évaluer les risques de procès, de procédures prud'homales ou autres encourues par l'entreprise.

Elle permettrait aussi aux avocats d'orienter davantage leurs clients vers un règlement amiable lorsque les probabilités de réussite au procès sont faibles, voire nulles. Ainsi, cette réorientation vers le règlement à l'amiable des différends et le tri préalable effectué sur la base des probabilités de réussite ou d'impasse du procès, permettraient de désengorger les tribunaux.

Elle permettrait enfin d'améliorer le fonctionnement de la justice. Un juge accéderait par exemple plus facilement aux précédents et pourrait vérifier plus aisément si la décision qu'il s'apprête à rendre entre en conflit ou non avec celles précédemment adoptées.

Les hic ?

L'accès actuel à la jurisprudence n'est pas complet, ce qui rend difficilement opérationnels et fiables ces recoupements de données. Pour fonctionner et être utile aux professionnels, l'outil doit être d'une fiabilité à toute épreuve.