top of page

La réforme du CRFPA aura-t-elle droit à son « 49 al. 3 »?




La réforme de l’examen d’accès aux CRFPA (Centres Régionaux de Formation à la Profession d’Avocat) est, depuis ces dernières années, un thème abordé de manière récurrente tant par les IEJ (Instituts d’Études Judiciaires) que par les professionnels du droit et le CNB (Conseil National des Barreaux), avec, au milieu de ce débat, en observateurs, des étudiants de plus en plus nombreux à s’inscrire à l’examen en se demandant si cette année sera la dernière où le CRFPA se présentera sous sa forme actuelle.


Il semblerait toutefois qu’une brèche vers une reforme actée se soit ouverte à la suite des dernières déclarations du secrétaire d’État à l’Enseignement supérieur, Monsieur Thierry Mandon, en vue d’un examen national à l’horizon 2017.


En attendant, Wissam Mghazli, jeune avocat au barreau de Paris et auteur de Chronique d’un élève avocat - Comment j’ai réussi l’examen du CRFPA parue aux éditions Enrick B., répond à nos questions et nous livre son point de vue sur la — très imminente — réforme du CRFPA.



Cette réforme, Wissam, c’est un peu l’arlésienne des IEJ ?


Oui et c’est vraiment l’expression idoine. Chaque année, la rumeur d’une nouvelle réforme anime vivement les couloirs des IEJ.

Déjà en 2012, lorsque j’ai passé le CRFPA, j’étais allé voir le directeur des études après la réunion de rentrée de mon IEJ pour lui demander, préoccupé, si une réforme en cours d’année aurait vocation à modifier l’examen que je m’apprêtais à passer…