10 février : les députés votent la réforme constitutionnelle

Que contient cette réforme ?

1. L’inscription de l’état d’urgence dans la Constitution. Actuellement, les modalités de mise en œuvre de l’état d’urgence sont régies par la loi n° 55-385 du 3 avril 1955.

Les POUR : donner un cadre à cette mesure d’exception et éviter les dérives.

Les CONTRE : certains n’en voient pas l’utilité, d’autres estiment que cette inscription a pour seul but de passer outre le pouvoir du juge judiciaire et de s’appuyer sur la Constitution pour adopter et prolonger des mesures attentatoires aux libertés individuelles des citoyens (assignations à résidence notamment).

2. Étendre le champ de la déchéance de nationalité pour les personnes condamnées pour terrorisme.

Les POUR : marquer le coup et accentuer encore le caractère d’exception du régime applicable aux actes terroristes.

Les CONTRE : beaucoup dénoncent une sanction soutenue historiquement par l’extrême droite et le caractère idéologiquement contestable d’une telle peine.

Attendons maintenant le son de cloche du Sénat le 22 mars prochain. À suivre…

© pixarno/fotolia

Featured Posts
Recent Posts
Archive
Search By Tags
Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

 

© Lexifiche, édité par Enrick B. Editions